Faire un don
Adhérer
  • Flash
    info 1

    Vous êtes sur le site global officiel du Groupe Explorateur International, Kinshasa RD Congo
  • Flash
    info 2

    Connaissez vos droits et défendez les !

RD Congo : Le processus de la création de la commune de Minem bwe annulé!


En effet, l’installation en septembre dernier des animateurs de la commune rurale de Minembwe (Sud-Kivu) a suscité moult réactions négatives de la part des personnalités et organisations, mettant en cause la viabilité de cette nouvelle entité. 
Le Chef de l’Etat a annoncé la mise sur pied d’une commission des experts scientifiques non originaires avec mission de retracer toutes les limites du territoire de Fizi, au Sud-Kivu.  Ces experts vont travailler avec l’appui des autochtones.
En attendant, le Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a mis en garde contre toute campagne de manipulation de la population.
Déjà mercredi à Goma, Félix Tshisekedi avait annoncé aux députés qu’il allait instruire le ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde, de suspendre l’installation de cette commune rurale.
La mauvaise gestion des questions politique, administrative et coutumière par le pouvoir, mais aussi l’absence de l’autorité de l’Etat est une cause majeure de la crise multiforme qui se vit dans l’Est de la RDC. 
Ce constat a été fait jeudi 8 octobre par le chef de l’Etat pendant son séjour à Goma. 
Dans sa conférence de presse à l’issus de sa visite, Felix Tshisekedi s’est exprimé sur plusieurs points, en a rappelant tous les acteurs à leur responsabilité.
Au sujet de l’insécurité, le chef de l’Etat a exprimé sa volonté de vouloir en finir avec la problématique des groupes armés. 
Mais, il a mis en garde les acteurs politiques qui entretiennent les groupes armés et qui divisent les communautés.
A propos de Minembwe, Felix Tshisekedi a appelé toutes les communautés à vivre ensemble, tout en les rassurant que des mesures vont être prise pour résoudre totalement cette question.
A la question lui posée sur le problème de rétrocession qui bloque le fonctionnement des provinces, le président a reconnu qu’il existait des difficultés mais que des efforts sont fournis pour y faire face.
Par rapport à la rentrée scolaire dans les zones troubles ou des écoles ont été détruites à la suite des affrontements, le chef de l’Etat a tout déplorer cette situation et a promis de s’y penchern  

Page précédente!