Faire un don
Adhérer
  • Flash
    info 1

    Vous êtes sur le site global officiel du Groupe Explorateur International, Kinshasa RD Congo
  • Flash
    info 2

    Connaissez vos droits et défendez les !

SOCODA : Verkys Kiamuangana et Jossart Nyoka Longo à couteau tirés


Décidément les Romains s’empoignent à la Société Congolaise des Droits d’Auteurs et des droits voisins, SOCODA en sigle.  Le saxophoniste et producteur Georges Kiamuangana Mateta dit Verkis, patron de l’entreprise musicale VEVE et Nyoka Longo Mvula dit Jossart offrent  depuis environ deux ans, à couteaux tirés. Ils se disputent le fauteuil du PCA (Président du Conseil d’Administration) de la  Socoda.
L’histoire nous apprend  qu’après le premier conseil d’Administration qui a dirigé la Socoda à sa création sous le mandat  de Jacques Mondonga avec son Vice-président  Blaise Bula, artiste-musicien de l’orchestre Wenge Musica, c’est Verkys Kiamuangana qui a gagné les élections à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire organisée au salon rouge du Ministères des Affaires étrangères à Gombe.

En effet, après avoir accompli son premier mandat le PCA élu, Verkys Kiamungana a fortement battu campagne en vue de succéder à lui-même au terme de l’assemblée générale élective, tenue dans un coin du territoire de Kisantu dans la province du Kongo Central en République Démocratique du Congo en respect des statuts régissant la Socoda.
L’intérim de tous dangers
Le PCA entame deuxième mandat sans problème. Puisqu’apparemment sociétaire membres du Conseil d’Administration dont fait partie  Nyoka Longo, ont  encore confiance en Verkys.
Devant aller à l’extérieur du pays pour suivre les soins  de santé, Verkys a été obligé de désigner un intérimaire au poste de PCA pour la continuité de la société.

Une aubaine ?
Le PCA élu, Kiamuangana, au regard des textes des statuts en cette matière précise, porte son choix sur l’Administrateur Nyoka Longa qui assurera son intérim pendant quelques mois à son absence. 
Tout va au mieux jusqu’au moment où Verkys regagne le pays en bonne santé et manifeste de récupérer son fauteuil jusqu’à terminer son mandat.

 
Surprise désagréable !
Kiamuangana Mateta, en toute bonne foi, réunit les 4 membres du Conseil d’administration  et leur informe de son retour à Kinshasa. Curieusement, il y a aujourd’hui plusieurs mois dejà, le PCA élu Vérkys n’a pas repris son fauteuil. Jossart Nyoka Longo continue à assurer l’intérim pour achever ce mandat parce que Verkys aurait verbalement déclaré sa démission. Surprise désagréable !

 
Convocation d’une assemblée générale extraordinaire : du tohu-bohu !
Le mandat de Verkys terminé statutairement, il faut convoquer l’assemblée générale ordinaire et puis élective. 
Selon les statuts de la SOCODA, Verkys serein, soit que c’est lui qui est habilité à convoquer et organiser cette assemblée. 
Hélas, une assemblée extraordinaire statutaire vient de se tenir dernièrement  au Centre Theresarium à Kintambo sous la convocation  du PCA intérimaire, Jossart, 42 sociétaires ont pris part à cette assemblée sur 61 que  compte  la SOCODA. 
Au cours de cette rencontre, les sociétaires épluchent un après l’autre article des Statuts jusqu’à en retenir 52 répondant aux standards internationaux et à l’Acte uniforme de l’OHADA en apaisant les aspirations des sociétaires, comme l’a peu avant,  souhaité  Agu Michel, Directeur Général e, exercice de la SOCODA.
Au terme de l’assemblée du centre Theresanium, Jossart Nyoka Longo assuré de la confiance lui témoignée par ses collègues coopérateurs, se sont maintenant de tenir  le visa de conduire le Conseil d’Administration de la SOCODA dans un nouveau mandat qui commence.

 
Désillusion !
Au sommet de l’immeuble VEVE, c’est l’autre son de cloche. C’est la moquerie sarcastique… Jossart et les siens seraient  dans l’illégalité, martèle la bande à VEVE. 
L’homme aux poumons d’acier, quant à lui, s’estime heureux de rester dans le respect des regles statutaires. 
Surtout possédant le jugement judiciaire tranché en sa faveur par le Conseil d’Etat, Nyoka Longo devrait céder le fauteuil et en tant que tel, n’avait le droit de convoquer les assises du Centre Teresaneum, soutien-on dans ce camp. Tous comptes faits, il convient de croire que l’on est vraiment dans une cirque où les jongleurs, c’est ici le cas d’attendre l’intervention du Ministère en charge de la Culture et des arts pour mettre de l’ordre au sein de la SOCODA.

Page précédente!

    Ecrire un commentaire


    LKN9


    Commentaires

SOCODA : Verkys Kiamuangana et Jossart Nyoka Longo à couteau tirés SOCODA : Verkys Kiamuangana et Jossart Nyoka Longo à couteau tirés

Aimer & Partager